Qu'est ce que l'étiopathie ?

Définition :

Le terme "Étiopathie" vient du grec aïta cause et pathos, ce qui affecte le corps.

L'Étiopathie est une thérapie manuelle de soins qui répond avec rapidité et efficacité au besoin immédiat de soulagement des patients. Le principe premier de l'Étiopathie est d'établir la cause des phénomènes pathologiques pour leur appliquer les techniques de thérapie manuelle les mieux adaptées.

 

L'Étiopathe peut être considéré comme le "mécanicien du corps humain". C'est un rebouteux des temps modernes alliant une médecine généraliste et un soin sur mesure répondant à la nécessité et à l'urgence.

Il soigne avec ses mains, de manière précise et sans douleur.

"De manière analogique, c'est comme lorsqu'un voyant lumineux s'allume sur le tableau de bord de votre voiture. Le traitement symptomatique (ex: médicament) serait de dévisser l'ampoule. Le voyant lumineux disparait alors, mais la cause du malaise persiste. L'étiopathe va suivre le fil depuis l'ampoule jusqu'à savoir POURQUOI le voyant est allumé. Une fois le problème trouvé, il le traite. Le voyant lumineux, ainsi que la cause qui l'a provoqué disparaissent."

 

Un diagnostic précis :

Le corps humain est un système très complexe, qui peut tomber "en panne".

L'étiopathie procède à une analyse rigoureuse et logique de ce système pour détecter l'ORIGINE de la "panne", c'est à dire la cause, sans la confondre avec les effets constatés.

 

Cette analyse prend en considération tout le système concerné et constitue donc une approche différente d'un diagnostic médical classique. Après avoir identifié l'origine des maux, l'étiopathe applique le geste manuel adapté permettant au patient de guérir.

L'Histoire de l'étiopathie

L’histoire de l’étiopathie est tout entière inscrite dans l’histoire de l’humanité. Depuis toujours, la main a été le premier vecteur pour apaiser et soulager, bien avant la connaissance des plantes ou des outils.

Asklèpios, père de tous les étiopathes

Stèle pré-pythagoricienne représentant le Dieu antique Asklèpios

et sa fille Hygie. Athènes musée de la Pyrée

Biographie de Christian Trédaniel, fondateur de l'Etiopathie (1934-2011) 

Son parcours médical personnel lui permet de rencontrer André de Sambucy, pionnier de la médecine manuelle en France, dont il deviendra l’assistant. Il perfectionnera aux États-Unis sa connaissance des techniques manuelles plus avancées qu’en Europe.De retour en France, où la médecine manuelle n’était représentée que par les rebouteux des villes et des campagnes, il profitera de la période naissante des recherches interdisciplinaires pour axer sa réflexion sur la compréhension des phénomènes pathologiques et leurs

Fidèle à Descartes, Christian Trédaniel n’abandonne pas le raisonnement analytique des phénomènes locaux, nécessaire à l’observation des faits, mais utilise une nouvelle manière d’ordonner les informations recueillies par l’observation et l’expérience. Il conceptualise le vivant comme un ensemble de systèmes en interaction.

Dès 1978, il publie la première édition de ses « Principes Fondamentaux pour une Médecine Étiopathique » et très vite met en place l’enseignement de sa méthode avec la création de quatre facultés d’Étiopathie. La première à Paris (1979), Rennes (1986), Toulouse (1998) puis Lyon en 2004.

Statut de bronze des mains

de Christian Trédaniel

Faculté d'étiopathie de Lyon

procédés thérapeutiques manuels. Pour saméthode, il créera et déposera le terme « Étiopathie » en 1963.

La Formation d'étiopathe

Comment sont formés les étiopathes ?

Les étudiants en étiopathie suivent un cursus de six années dans une des quatre facultés d’étiopathie françaises (Paris, Rennes, Toulouse, Lyon). La formation est identique dans chacune d'elle, et le diplôme, commun aux quatre facultés, est délivré par l’Institut international d’étiopathie (IIE).

 

L'enseignement s'articule autour de quatre piliers fondamentaux :

 

  • Les principes fondamentaux de l'étiopathie - C'est le socle des trois autres piliers. Les étudiants apprennent ici les concepts essentiels du raisonnement étiopathique à travers des cours de philosophie, de logique, de systémique et de cybernétique.

  • La connaissance du corps humain - A la lumière du premier pilier, les étudiants apprennent dans le détail la structure, la fonction et le dysfonctionnement du corps humain à travers des cours d'anatomie, de physiologie et de pathologie.

  • Le diagnostic étiopathique - Il s'agit de la synthèse des deux premiers piliers. Les étudiants apprennent à poser un diagnostic causal et à connaître le champ d'application de l'étiopathie, ses limites thérapeutiques à travers des cours de clinique et de diagnostic étiopathiques.

  • L'acte thérapeutique - C'est la finalité de la prise en charge positive du patient. Les étudiants apprennent  à réduire les causes mécaniques qui ont conduit à la pathologie du patient à travers des cours de techniques manipulatives.

 

Si vous êtes intéressé(e) par le métier d'étiopathe, vous trouverez plus d'informations sur le site officiel de l'étiopathie ou en contactant la faculté la plus proche de chez vous.