La méthodologie et le traitement étiopathique sont encore peu connus, mais cette méthode de soins interpelle de plus en plus le public.

L’étiopathie soulève de nombreuses questions

En apparaissant comme une alternative sérieuse pour traiter les maux de tous les jours, l’étiopathie s’adresse à un public toujours plus nombreux qui recherche des réponses concrètes à ses interrogations légitimes.
Quel traitement, comment cela fonctionne, la durée, en quoi est-ce différent…

Si vous ne trouvez pas ici la réponse à votre question, posez la directement à votre étiopathe lors de la consultation.

  • Quelles différences existe t-il entre l'étiopathie, l'ostéopathie, la chiropractie et la kinésithérapie ?

Bien que ces 4 médecines soient manuelles, elles sont intrinsèquement différentes.

 

La kinésithérapie est la rééducation d'un groupe musculaire, d'une ou plusieurs articulations, après un traumatisme ou une immobilisation. Elle comprend également la rééducation cardio-respiratoire, et prend en charge le traitement palliatif des patients atteints de maladies neuro dégénératives. La kinésithérapie peut avoir recours à des machines lors de ses séances.

 

La chiropractie se définit entre la prévention, le diagnostic, et le traitement des pathologies mécaniques, réelles ou supposées, de l'appareil neuro-musculo-squelettique, en particulier du rachis et de leurs conséquences. La colonne vertébrale et le bassin sont au centre du diagnostic et de la thérapeutique. C'est une médecine d'origine américaine qui traite essentiellement les problèmes du rachis.

 

L'ostéopathie est plus difficile à décrire tant ses enseignements sont différents en fonction des écoles qui les dispensent à travers le monde. Sous le même terme vont être regroupés des praticiens au raisonnement distinct et ne travaillant donc pas du tout de la même façon au cabinet.

 

L'étiopathie est une médecine purement mécaniste, au raisonnement systémique et causal, très singulier. Tous les étiopathes membres de l'Institut Français d'Étiopathie ont été formés dans l'une des 4 facultés d'étiopathie françaises. Ils ont reçu un enseignement uniforme et ont été soumis à des examens nationaux. En bref, vous recevrez le même traitement, que vous alliez consulter un étiopathe à Paris, à Genève ou aux Pays-Bas par exemple. De par son raisonnement systémique, l'étiopathe agit aussi bien sur des lésions articulaires périphériques ou centrales que sur des troubles viscéraux.

 

  • Combien de temps dure une séance ?

Le temps d'une consultation peut-être variable selon l'affection dont souffre le patient. Elle dure en moyenne entre 20 et 30 minutes. 

Le temps de recueil des informations et de leur analyse rigoureuse peut être la partie la plus longue. La première consultation peut être plus longue compte tenu de l'interrogatoire qui prend plus de temps.

Le temps du traitement, à la table de manipulation, est court car l’intervention manuelle est précise et appliquée sur la cause du dysfonctionnement.
 

  • Comment se déroule une séance ?

Elle se déroule en plusieurs parties. Suivre le lien suivant : Déroulement d'une séance

 

  • Dois-je apporter mes examens ?

Oui. Les examens d’imageries (radio, scanner, IRM, échographies...) sont utiles pour préciser l’état des structures afin d’ajuster le traitement si nécessaire. Pensez à prendre vos examens récents lors de la première consultation.

Les principales indications de l'étiopathie

 

  • Est ce que je vais avoir mal ?

Précision et efficacité sont les maîtres-mots du traitement étiopathique. Les techniques manuelles utilisées sont appliquées avec douceur et fermeté pour obtenir le meilleur résultat possible.
Il est parfois possible de ressentir une fatigue ou des courbatures pendant quelques jours après le traitement.

 

  • Comment dois-je m'habiller ?

Le traitement se fait sur la personne en sous-vêtements.
D’une part, il est absolument nécessaire de pouvoir observer l’état local de la peau, et d’autre part, la manipulation sera plus précise avec une prise de contact sur la peau.

 

  • Faut-il consulter son médecin avant de se rendre chez un étiopathe ?

Il n'est pas nécessaire de passer par un médecin pour consulter un étiopathe. Vous pouvez venir de votre propre initiative.

Mais attention, un étiopathe n'est pas un médecin comme un médecin n'est pas un étiopathe. Leurs champs d'application thérapeutique et leurs traitements sont différents. Certaines pathologies seront toujours redevables de la médecine classique. Votre étiopathe saura vous rediriger si tel devait être le cas.

 

  • L'étiopathe prescrit-il des médicaments ?

Non, l’étiopathie ne prescrit pas de médicament c'est une approche thérapeutique et non médicamenteuse.

 

  • Comment choisir son étiopathe ?

Chaque étiopathe ayant acquis son diplôme d'étiopathie dans l'une des 4 facultés de France est inscrit au Registre National des Etiopathes. 

Vous trouverez donc les étiopathes près de chez vous dans l'annuaire disponible dans votre cabinet d'étiopathie ou sur le lien suivant : site internet officiel de l'étiopathie.

 

  • Combient faut-il de séances ?

Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre dans l’absolu.
Selon les cas, la nature et l’ancienneté des lésions, en moyenne, de une à cinq interventions seront nécessaires. Parfois plus pour les cas chroniques anciens.

 

  • Les mutuelles remboursent-elles les séances ?

Oui, de plus en plus.

Il y a aujoud'hui plus de 130 mutuelles qui remboursent en tout ou partie le montant des consultations. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle. Votre étiopathe vous établiera une note d'honoraire à transmettre à votre organisme pour vous faire rembourser.

 

  • Combien faut-il de temps entre deux interventions ?

En moyenne une semaine. 

Les cas aigus peuvent nécessiter deux traitements dans la même semaine.
Les cas chroniques et les traitements à long terme pourront être vus avec un intervalle de quinze jours voire de trois semaines.​

  • Je suis enceinte, cela pose t-il problème ?

Non, mais il faudra me le signaler en début de consultation.

 

  • Je viens d'accoucher, dois-je amener mon nourrisson en consultation dès les premières semaines de sa vie ?

"Il faut amener un nourrisson en consultation dès les premières semaines de sa vie"

C'est un discours que l'on entend souvent dans la bouche de certains thérapeutes manuels mais soyons honnêtes, il est surtout marketing. L'enfant est parfaitement adapté à un accouchement physiologique bien préparé. C'est seulement dans les cas où l'accouchement aurait été traumatique pour l'enfant et qu'il en garderait des séquelles qu'un traitement étiopathique est indiqué.

En résumé, en l'absence de symptômes tels que colique, diarrhée, constipation, régurgitation, troubles du sommeil, etc..., il n'est pas utile de consulter, votre enfant va bien.