L'étiopathie, ces mains qui soignent

Cliquez sur l'image pour lire l'article sur le site quotidien

ou lisez-le sous cette même image :

Le terme "étiopathie" est né en 1963 entre les doigts d’un praticien français, Christian Trédaniel, ayant mis au point cette méthode après 20 années de recherche. Si l’étiopathe se considère comme un vrai "mécanicien du corps humain", il agit aussi sur la sphère circulatoire, articulaire ou encore gynécologique. [Découverte]



Créée en 1963 par Christian Trédaniel, l’étiopathie est une médecine manuelle encore méconnue en France. Souvent comparée à l’ostéopathie de laquelle elle se rapproche, sa technique manipulatoire vise à déterminer les causes d’un mal pour mieux le traiter. Pratiquée par un médecin-étiopathe, cette thérapie dispose de divers domaines d’intervention. Contrairement à de nombreuses techniques manuelles, elle s’appuie sur des critères d’analyse et de recherche de pathologies sous-jacentes pour déterminer et agir sur les causes à l’origine du dysfonctionnement de l’organisme. C’est seulement par le biais de cette approche raisonnée que l’étiopathe intervient sur son patient au moyen de manipulations. Si l’étiopathie se rapproche de l’ostéopathie, elle considère le corps humain comme une mécanique dont il faut traiter les lésions primaires, afin d’éliminer les effets indésirables que celles-ci induisent par ricochets.


Dans quels cas consulter un étiopathe ?

Les domaines d’intervention de l’étiopathie sont multiples. Elle peut être indiquée dans le cadre de nombreuses atteintes : celles de l’appareil locomoteur ; les affections ORL ; les troubles de l’appareil respiratoire ; les foulures, entorses et autres problèmes articulaires ; les troubles gynécologiques ou urinaires ; les troubles psychologiques ; les troubles digestifs… "L’étiopathie soigne toutes les maladies en dehors des maladies génétiques ou dégénératives graves, résume Jean-Paul Moureau, étiopathe- praticien de médecine alternative.Un ulcère, une hernie discale, une hépatite virale, un problème de stérilité féminine, etc. J'ai soigné des centaines d'enfants qui faisaient des angines ou des otites à répétition avec des gestes répertoriés dans les manuels d'étiopathie.L'étiopathie traite encore les troubles musculo-squelettiques, digestifs ou urinaires. Elle redresse également les scolioses, mais chez les jeunes uniquement, quand la colonne est encore plastique".


Quelles sont les différences avec l’ostéopathie ?

Si l’étiopathie et l’ostéopathie observent des techniques manipulatoires parentes, elles présentent néanmoins des spécificités. Pour commencer, l’étiopathie ne cherche pas seulement à soulager le patient du mal qui l’affecte, mais elle vise le rétablissement total de son équilibre intérieur, contrairement à l’ostéopathie qui se borne, elle, à traiter les symptômes. L’approche étiopathique s’inscrit dans une démarche plus longue et plus profonde, quand son aînée s’inscrit dans une certaine forme d’immédiateté du soulagement. La consultation se déroule en deux phases distinctes. La première consiste en une analyse clinique étiopathique à laquelle succédera le traitement manuel. Les techniques employées s’appuient sur un bagage thérapeutique établi et commun à l’ensemble des étiopathes. Le traitement étiopathique dure entre deux et six séances lorsqu’il s’agit d’un problème sans complexité. Pour les affections plus importantes comme une pathologie chronique, la prise en charge est plus longue. "Nous ne sommes pas des guérisseurs. A chaque instant, les systèmes de notre corps ont besoin d'être réharmonisés. En agissant avec nos pouces et nos doigts sur le corps, nous envoyons au serveur qu'est notre cerveau des informations très ciblées, lesquelles lui permettront d'envoyer des réponses thérapeutiques, via des systèmes nerveux dédiés, notamment à travers le "grand sympathique" qui commande la vie végétative et organique. Un système très inflammatoire mais aussi très relaxant". AF

Posts à l'affiche
Posts Récents